Liégeois d’origine, Anversois de cœur, je prête ma plume à différents médias
(Médor, Wilfried, Le Vif/L’Express, RTBF, VRT, DaarDaar).

Ma muse ? La Flandre. Depuis mon séjour Erasmus à Anvers en 2009, je suis ce qui s’y passe.

Traducteur de formation, je me suis tourné vers le journalisme en 2013. Je porte aussi de multiples casquettes:
modérateur, traducteur, professeur de français et fixeur.

Quadrilingue, je m’efforce de permettre aux francophones de mieux comprendre les différentes facettes
de la société flamande, sans préjugé et tout en nuances.

Passionné par la Flandre

Ce n’est pas un hasard que je me suis retrouvé dans l’équipe de DaarDaar, le média qui propose le meilleur de l’actualité flamande en français. 

Récit sur Ostende, enquête undercover à la N-VA, reportage sur la collaboration entre la RTBF et la VRT, chroniques « Vu d’Anvers » à l’approche des élections communales…

La plupart de mes articles s’articulent autour d’une seule et même volonté : permettre aux francophones de mieux comprendre les différentes facettes de la société flamande, sans préjugé et tout en nuances.

En quête de nuances

Que dit-on dans les réunions internes de la N-VA ? Pourquoi G4S exploite-t-il les premières maisons de transition belges ? Quel rôle joue le club étudiant NSV dans le mouvement flamingant ?

J’ai eu l’occasion de répondre à toutes ces questions au cours de mes différentes enquêtes. Ma sociabilité et ma persévérance me permettent de me rendre dans des endroits où la plupart des citoyens ne vont pas.

Persévérant et curieux par nature, je m’efforce de dépasser les stéréotypes et de gratter derrière les communications officielles pour dévoiler ce que certains tentent de cacher.

Polyvalent

Tel un couteau suisse, mes compétences se sont déployées au fur et à mesure des expériences professionnelles. D’abord traducteur (néerlandais, anglais, allemand), j’ai rapidement été mordu par le journalisme. En parallèle, et pour arrondir les fins de mois, je donne des cours de français. Les cours de conversation me passionnent.

Depuis quelques années, je modère aussi des débats multilingues. Grâce à mes voyages à l’étranger, je suis régulièrement contacté pour être “fixeur”, aider les journalistes à écrire sur un sujet belge.

Besoin d’un de mes services ? N’hésitez pas à me contacter !